Le cobaye et les vacances

EN BREF

Toujours confier votre animal à une personne de confiance en lui faisant un petit listing de ses habitudes.

Lorsque vous partez en vacances, vérifiez d’abord que les animaux sont acceptés.






DES QUESTIONS ?

Tu as des questions à poser sur les cobayes? Tu souhaites discuter avec nous?

Rejoins-nous !

Ça y est, c’est les vacances et la grande question de « qu’est-ce que je vais faire de mon pouiik » se pose.

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

1 – le faire garder par quelqu’un, à son domicile.
2 – faire venir quelqu’un tous les jours chez vous
3 – l’emmener avec vous en vacances

Si vous le faites garder, pensez au contrat de garde

1 – Le faire garder par quelqu’un à son domicile

Cela veut dire que vous devez faire appel à une personne en qui vous avez vraiment une grande confiance.
Cette personne devra nourrir votre cobaye, changer sa cage et veiller à ce qu’il ne manque de rien, vérifier qu’il est en bonne santé… Bref, tout ce que vous faites en temps normal.

Pour cela, n’hésitez pas à préparer un petit cahier de route avec toutes les indications nécessaires :
– ses habitudes alimentaires, ses préférences
– expliquer comment changer la cage et à quelle fréquence
– lui donner un numéro de téléphone où vous joindre en cas de souci
– lui laisser les coordonnées de votre vétérinaire NAC en cas d’urgence et lui expliquer quels sont les cas d’urgence
– lui donner quelques astuces en cas de grosses chaleur pour le rafraîchir….
– lui laisser une liste de fruits et légumes qu’il peut manger mais aussi une liste des choses nocives.

Il existe des gens qui s’occupent de garder les rongeurs/nacs durant les vacances moyennant finance ou non ainsi que des pensions NACs.
Renseignez-vous près de chez vous et n’hésitez pas à tester la personne en lui posant des questions pour voir si elle s’y connaît réellement en cobayes.

2 – Faire venir quelqu’un tous les jours chez toi

Pour être honnête, ce n’est pas une solution que je recommanderai sauf si vous pouvez réellement faire confiance à 100% à la personne. En effet, des individus peu sérieux ne viendront pas chez toi et ne s’occuperont pas de ton animal. Livré à lui même chez toi, votre animal ne survivra pas bien longtemps.
Il y a la solution de facilité : « je ne pars que quelques jours, je vais lui laisser ce dont il a besoin » –> mauvaise
idée : le cobaye mange tant qu’il y a de la nourriture et ne saura pas la gérer.
De plus, les fruits et légumes frais périssent vite dans une cage et cela n’est donc pas possible.
Même chose pour l’eau qui doit être renouvelée tous les jours.
Enfin, le cobaye a besoin de lumière naturelle tous les jours et, il est donc impossible de le laisser dans une maison « volets fermés ».

Si vous optez quand même pour cette solution, choisissez quelqu’un d’extrême confiance en lui préparant également un cahier de route (cf point précédent).

3 – L’emmener en vacances avec vous.

Si vous avez la possibilité de l’emmener avec vous, tant mieux!

Il vous faut cependant veiller à certaines petites choses :
– est-ce que les animaux sont acceptés sur votre lieu de résidence?
– est-ce que votre animal va supporter le voyage?
– si vous vous rendez dans un pays chaud, est-ce que l’animal supportera le changement de climat?

Le voyage et le changement d’environnement sont des choses qui stressent un cobaye et qui peuvent le rendre malade (diarrhée, anorexie due au stress …)

Si vous voyagez en voiture, veillez à faire très attention avec la climatisation qui risque fort de le rendre malade (courant d’air, coryza) ainsi qu’au coup de chaleur.
Un trajet de 2-3 heures devrait se passer sans encombres..
Si le trajet est plus long, surveillez bien ton cobaye et pensez à lui donner à boire, à faire des pauses de temps en temps et à le prendre un peu pour une petite séance câlins qui le rassurera.
Astuce : comme le biberon n’est pas très pratique en voiture, laissez lui de l’endive et du concombre

Si il fait très chaud, recouvrez sa cage d’un linge humide.

A bannir : les cages en plexi ! Un vrai four !!

Avant de partir, pensez à rechercher les coordonnées d’un vétérinaire Spé NAC pour votre lieu de vacances.

Les autres moyens de transport :

le train : c’est selon moi le moyen de transport le mieux adapté pour le cobaye.
La place est payante, certes mais c’est sécurisé et pas trop stressant pour l’animal.

le bateau : renseignez-vous auprès des compagnies maritimes pour savoir ce que vous devez faire et si c’est possible. Attention, certains animaux ne supportent pas le bateau.

l’avion : non recommandé pour votre animal mais cela reste néanmoins possible.
Si votre animal pèse moins de 5 kg (ce que j’espère pour votre cobaye ), il peut voyager en cabine dans une boîte de transport.

Quel que soit votre mode de transport, renseignez-vous toujours auprès de la compagnie que vous  avez choisi pour savoir si l’animal sera autorisé afin de voyager dans les meilleurs conditions possibles. Demandez éventuellement une preuve écrite…

copyright-pomelo.jpg