Maladies : Nourrir un cobaye malade

EN BREF

Le transit du cobaye ne doit pas être stoppé. Le gavage d’un cobaye malade est donc nécessaire afin de limiter la perte de poids, les problèmes dentaires et intestinaux.

Consulter un vétérinaire Nacs est nécessaire.




DES QUESTIONS ?

Tu as des questions à poser sur les cobayes? Tu souhaites discuter avec nous?

Rejoins-nous !

Si votre cobaye est malade, il faut absolument qu’il mange car un cobaye qui cesse de manger est en danger : son transit ne doit pas être arrêté sous peine de voir apparaître des gaz qui peuvent être très graves voire mortels (météorisme / tympanisme).
Vous pouvez donc lui préparer une petite mixture que vous lui donnerez à la seringue (sans aiguille) et ce uniquement si il est trop faible pour manger –> le cobaye prends facilement l’habitude d’être nourrit à la seringue et ne voudra plus se nourrir seul.

La mixture : prenez ses granulés habituels (ne pas changer d’alimentation) et laissez les tremper un peu dans de l’eau (ou dans une infusion de foin) afin de les ramollir.
Pour l’infusion de foin : faire bouillir de l’eau et et laisser infuser une poignée de foin hors du feu une dizaine de minutes.
Remarque : les granulés de la marque Rongis sont particulièrement adaptés : ils ramollissent tout seul dans l’eau et forment une espèce de mousse sans morceau ce qui facilite le passage dans la seringue.
Une fois les graines bien ramollies, ajoutez de la vitamine C et mélangez bien.

Ayant vu Sita malade, j’ai pu constater qu’elle mangeait les crottes de son frère qui n’est pas malade directement à la sortie ^^.
Je suppose qu’elle récupérait les vitamines et minéraux qu’elle ne retrouvait pas dans ses propres crottes.
Si vous avez plusieurs cobayes à la maison, vous pouvez donc ajouter quelques crottes d’un cobaye qui n’est pas malade dans cette mixture (de préférence, des crottes encore « humide » ou mieux les caecotrophes si vous en trouvez.
Cela vous paraît sans doute peu ragoûtant mais pour un cobaye qui mange naturellement ses crottes, c’est tout à fait normal.

Mettez cette petite mixture dans une seringue (une seringue de gavage pour oiseaux, c’est le top) et donnez le à votre cobaye plusieurs fois par jours. Il ne faut pas en donner trop d’un coup car il faut essayer de respecter le rythme alimentaire de votre animal (à savoir plusieurs dizaines de mini repas par jour)
Bon, il est évident que tout le monde ne peut pas nourrir son cobaye plusieurs fois par heure mais essayez au moins 5-6 fois dans la journée.

Le cobaye doit généralement manger une trentaine de grammes par jour mais étant malade, il mangera certainement moins. Pour vous donne une idée, la photo de gauche ci-dessous représente une cuillère à soupe de 10 grammes d’extrudés. Une fois mélangés à de l’eau, j’obtiens 2 grosses seringues de 10ml et je peux vous dire que c’est assez long à donner et que ça fait une sacrée quantité.

Quoi qu’il en soit, vérifiez toujours les crottes de votre cobaye pendant que vous le nourrissez à la seringue et pendant qu’il est malade. Il doit absolument continuer de manger du foin et de bien boire de l’eau.
Pesez-le régulièrement afin de vérifier qu’il ne perds pas de poids.

En cas de soucis, n’hésitez pas à prendre contact avec votre vétérinaire, lui seul pourra prescrire un traitement adapté à votre animal.

Voici quelques conseils supplémentaires :

pour nourrir à la seringue, insérez celle-ci juste derrière les incisives (dents de devant) légèrement sur le côté et poussez sur le poussoir pour faire sortir le mélange (ou le liquide). (voir photo 3 ci-dessus)
Pas en trop grande quantité ni trop vite : vous étoufferiez votre animal.
Laissez-lui le temps d’avaler et de reprendre son souffle

ne donnez pas de pots pour bébés : c’est souvent trop sucré et c’est un changement d’alimentation.
Or, qui dit changement d’alimentation dit risque de diarrhée. Le cobaye ne doit être nourrit qu’avec des aliment qu’il connait !!

– proposez-lui son biberon et sa gamelle de temps en temps afin de voir si il se nourrit seul.

Surveillez la longueur de ses dents : étant donné qu’il ne s’alimente plus seul et qu’il est nourrit avec de la « bouillie », ses dents risquent de ne plus s’user correctement et il faut être très vigilant.

– un cobaye malade (comme beaucoup d’animaux en fait) a tendance à devenir difficile et à ne manger que ce qu’il aime …
Il serait donc inhumain de dire qu’il ne faut pas céder à ses caprices … Tant qu’il mange, c’est déjà ça.
Cependant, attention à ce qu’il ne devienne pas trop difficile… et ne jamais donner un aliment dont il n’a pas l’habitude ou qui n’est pas adapté pour lui.

En cas de diarrhée, vous pouvez toujours donner une infusion de foin et du rongeur digest.
Attention : on trouve souvent sur le net l’infirmation suivante : l’actimel est pareil que le rongeur digest et vous pouvez donc lui en donner. Je ne dis pas que c’est totalement faux mais les bactéries se rapprochant le + de celles du cobaye sont dans le rongeur digest. L’actimel convient plutôt aux lapins
Attention à la déshydratation : votre animal doit bien boire en cas de diarrhée et c’est à vous de remplir ce devoir si il ne parvient pas à le faire seul.

Toujours respecter le traitement prescrit par votre vétérinaire : ne pas auto-médicamenter ou prolonger un traitement sans avis. Le vétérinaire, c’est lui pas vous

Dans tous les cas, je le répète : si l’état de votre animal ne s’améliore pas, il est préférable de (re)consulter un vétérinaire.

copyright-pomelo.jpg